Une vie de collectionneur : la collection Triay d’art de l’Himalaya  chez Bonhams Cornette de Saint Cyr

  Rassemblée sur une période de 40 ans avec un goût pour l’ésotérique et le mystérieux, la collection Triay d’Art de l’Himalaya propose un vaste éventail de sculptures, masques, peintures, amulettes, instruments et objets rituels. Dans les traditions artistiques bouddhistes tibétaines, les images graphiques de la mort et de l’au-delà – un domaine qui a particulièrement fasciné le collectionneur – sont utilisées pour rappeler que la vie est éphémère et que nous devons agir avec vertu. Cette vente exceptionnelle présente des images d’une étrange beauté sous forme de peintures, de sculptures, d’objets et d’instruments rituels. Elle offre aux collectionneurs une occasion rare de se plonger dans les traditions et les pratiques bouddhistes.
Costumes de danse rituelle Chitipati avec des masques, Mongolie, XIXe siècle Estimation: 80 000-120 000 €
Un certain nombre de pièces phares sont consacrées à la divinité bouddhiste Chitipati, qui prend la forme de squelettes, représentés soit individuellement, soit par paire, tel un couple harmonieux dansant avec des membres entrelacés. Le lot le plus extraordinaire est une paire de costumes de danse rituelle Chitipati avec des masques en métal blanc et en argent et des vêtements et bottes brodés en soie, Mongolie, XIXe siècle (80 000-120 000 €). Un autre costume de danse rituelle Chitipati avec un masque en papier mâché et des vêtements et bottes en soie peinte et brodée, Mongolie, 19e siècle, sera proposé avec une estimation de 40 000-60 000 €. Considérés comme des incarnations de la divinité elle-même, chaque élément du costume est conçu de manière réfléchie. La couronne du squelette à cinq pointes et le fleuron de parasol surmontant le regard terrifiant et la bouche béante du visage sont délibérément effrayants. Edward Wilkinson, Directeur International de l’art de l’Inde, de l’Himalaya et de l’Asie du Sud-Est chez Bonhams, a déclaré : « La collection Triay est un ensemble unique d’art de l’Himalaya rassemblé au fil des décennies avec un œil avisé et une attention particulière aux détails. Avec de nombreuses œuvres présentées dans des expositions qui ont fait date à la Fundación la Caixa, Madrid en 2000, au Musée Guimet, Paris en 2002, au Los Angeles County Museum of Art en 2003 et au Rubin Museum of Art à New York en 2010, cette collection met en lumière l’art rituel bouddhiste. » Asaph Hyman, Directeur International de la Céramique et des Objets d’art chinois chez Bonhams : « Après le succès des ventes des collections de Marteau et Rousset, la collection Triay constitue une nouvelle étape importante sur le marché de l’art asiatique. Elle met en valeur les instruments et objets rituels bouddhistes et offre une merveilleuse opportunité aux collectionneurs du monde entier d’enchérir sur des objets rares. C’est un honneur d’avoir été chargé de cette vente exceptionnelle. »
Art
Tags art bonhams