Histoire naturelle de l'architecture
credits poster : Pavillon de l’Arsenal

Histoire naturelle de l’architecture

Exposition 31.01 au 8.07.23 dans le cadre du cycle thématique société en transition(s)

PARIS, 16 janvier 2023 /PRNewswire/ — Dans le cadre de son cycle thématique « société en transition(s) », le CAUE Rhône Métropole présente l’exposition « Histoire naturelle de l’architecture » créée par le Pavillon de l’Arsenal. Cette exposition pensée par l’architecte Philippe Rahm à partir de l’ouvrage du même nom, met en lumière les conditions naturelles, physiques, biologiques ou climatiques qui permettent de comprendre l’évolution de nos architectures et de nos villes, mais aussi comment affronter les défis environnementaux et climatiques de notre siècle.

L’histoire de l’architecture et de la ville, telle que nous la connaissons depuis la seconde moitié du XXe siècle, a le plus souvent été relue sous les prismes politique, social et cultu­rel, oubliant les raisons physiques, climatiques ou sanitaires qui l’ont pourtant fondée, de l’aménagement urbain à la forme des bâtiments.

L’architecture naît de la nécessité de créer un climat pour maintenir notre température corporelle à 37 °C, élevant des toits et des murs pour se mettre à l’abri du froid ou de la chaleur du soleil. À l’origine, la ville s’invente comme un grenier pour stocker et protéger les céréales. Les premières architectures sont le reflet de l’énergie humaine disponible. La peur de l’air stagnant engendre les grands dômes de la Renaissance pour ventiler les miasmes. L’épidémie mondiale de choléra qui débute en 1816 engage les grandes trans­formations urbaines du XIXe siècle. L’usage de la chaux blanche qui parcourt toute la modernité est avant tout hygiéniste. Plus récemment, le pétrole permet de développer des villes dans le désert… et aujourd’hui le CO2 refonde la discipline architecturale sur elle-même.

L’exposition propose une histoire inédite de l’architec­ture et des villes fondée sur les causes naturelles, énergétiques ou sanitaires, l’évolution des matériaux de construction, des énergies et des techniques d’éclairage. Cette nouvelle approche, que l’on pourrait qualifier d’objective, rapproche les époques et tisse des liens inattendus. La blancheur séculaire des toits de Shibām au Yemen résonnent avec le projet de la modernité, l’inven­tion des arts décoratifs avec les rideaux thermiques actuels, les dômes avec la ventilation des HBM… L’ensemble fait émerger les fondements réels des formes, des matières et des aménagements nécessaires pour vivre, stocker, rafraichir, protéger, ventiler, soigner…

COMMISSAIRE DE L’EXPOSITION : PHILIPPE RAHM

Philippe Rahm est un architecte suisse diplômé de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, et docteur en architecture de l’Université de Paris-Saclay en 2019. L’agence « Philippe Rahm architectes » est établie depuis 2008 à Paris. Il a été récompensé en 2019 par la médaille d’Argent de l’Académie française d’architecture. Cette exposition fait suite à la conférence Philippe Rahm : architecture climatique qui a été présentée le 16 mars dernier au salon de l’hôtel de ville, Lyon 1er.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Dernières dans Art

© 2022 Tous droits réservés. Martin Cid Magazine.